Archives par mot-clé : procédures collectives

En route vers la finale lyonnaise du concours “Ma thèse en 180 secondes” – édition 2019 …

Hop je suis en finale du concours “Ma thèse en 180 secondes” de l’Université de Lyon !

L’évènement aura lieu le jeudi 28 mars à 18h au Grand Amphithéâtre 90 rue Pasteur dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Pour assister à la finale et découvrir les autres candidat-es, vous pouvez vous inscrire ICI.

En attendant le jour J, vous pouvez vous faire une idée de ma présentation via l’article de Lyon Capitale en suivant ce lien.

 

 

 

Les faillites, un baromètre économique et social

Dans le numéro 380 d’Alternatives Economiques – paru en juin 2018 – un article pp.45-46 est paru sur “Les faillites, un baromètre économique et social”.

Cet article est consultable en ligne >>>

https://www.alternatives-economiques.fr/faillites-un-barometre-economique-social/00085549

Crédits image : Virginie Blum

Dis-moi ton prénom, je te dirai où tu as faillite !

Ou quand une sociologie de la défaillance d’entreprises rencontre la sociologie des prénoms1 … Tel pourrait être le sous-titre de cet article.  Continuer la lecture de Dis-moi ton prénom, je te dirai où tu as faillite !

  1. B.Coulmont, 2014, Sociologie des prénoms, Paris, La Découverte []

“brèves de prétoire (où l’on parle de dents et de blanchiment d’argent, de pompes funèbres et de décès en baisse….)”

Pour ce cinquième épisode de “Ma thèse en faillite !” [si vous avez loupé les précédents, c’est par ICI 😀 ], j’ai envie de revenir sur les quelques huit mois passés à écumer les audiences de procédures collectives, huit mois où j’ai noté à la chaîne ce que pouvaient dire les dirigeant.es venu.es expliquer la faillite de leur entreprise (entre autres parce que j’ai aussi dessiné mais ça, j’y reviendrai peut-être dans un autre épisode). 

CC Virginie Blum

 

“Les audiences sont un théâtre. Un théâtre où on rigole, on ades crises de rire (étouffé ou non) mais aussi où se jouent des drames.”

– Notes de terrain, 27 mars

 

Continuer la lecture de “brèves de prétoire (où l’on parle de dents et de blanchiment d’argent, de pompes funèbres et de décès en baisse….)”