pourquoi « Ma thèse en Faillite ! »

Il était une fois une thèse de sociologie sur les faillites d’entreprises…la mienne. Ouais pas très sexy comme sujet me direz-vous ! Après un baccalauréat STI Arts Appliqués, un an en classe préparatoire à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, une césure, puis une licence et un master en sociologie, je me suis lancée candide et naïve dans ce vaste sujet loufoque.

Et cette thèse eut tout un lot d’humour gras, de satire, d’absurde, de provocation et vécut…non, elle vit encore parce que je ne l’ai pas encore fini 🙂 (bientôt bientôt)

Continuer la lecture de pourquoi « Ma thèse en Faillite ! »

Les faillites d’entreprises, un objet sociologique pertinent ?

On peut facilement dire que  la sociologie aborde le monde qui nous entoure dans tous ses plis et replis, de l’école au marché du travail, de la culture à la consommation, de la justice à la religion, de la prison à la santé, de la famille à l’environnement mais il est un sujet qu’elle a peu « dérangé » : les faillites d’entreprises. La réception académique de la défaillance d’entreprises s’est en effet arrêtée aux portes de la sociologie a contrario d’autres disciplines qui ont pu en faire un champ de recherche à part entière1 , comme les sciences de gestion, l’économie ou encore l’histoire. Les faillites d’entreprises restent aujourd’hui en dehors des radars de la discipline sociologique. Et pour y mettre un peu d’humour, j’en suis même à qualifier les faillites d’entreprises d’ « OSNI » : Objet Sociologique Non Identifié.

La revue de littérature effectuée au début de ma thèse illustre ma remarque. De mon travail de recherche bibliographique, j’ai pu tirer 3 articles (seulement!) publiés chacun à 10 ans d’intervalles (aucun fait exprès je pense!).

Continuer la lecture de Les faillites d’entreprises, un objet sociologique pertinent ?

  1. Sur ce point, plusieurs états de l’art ont été réalisés: voir notamment B.Guilhot (2000), « Défaillances d’entreprises : Soixante-dix ans d’analyses théoriques et empiriques »,  Revue française de gestion, n°130, pp.52-67, ou encore J.-F. Malécot (1991), « Analyse historique des défaillances d’entreprises: une revue de la littérature », Revue d’économie financière, 19, pp.205-227 []

Journée d’études « Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ? »

A l’Université Catholique de Louvain, va se tenir le mercredi 29 mars 2017, une journée d’études organisée par Emmanuel DebruyneGauthier Godart & Elise Rezsöhazy sur « Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque? » Une belle initiative en perspective. Continuer la lecture de Journée d’études « Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ? »

Pour une une approche renouvelée de la défaillance d'entreprises : une analyse sociologique des liquidations et redressements judiciaires