#1 : l’avocate du diable

Octobre 2011. Après réunion de la commission pédagogique du doctorat ce matin nous vous informons que votre projet de thèse a été retenu. Vous recevrez la confirmation écrite début de semaine prochaine.

Bref. Deux mois plus tard, je me suis inscrite en thèse et je suis recrutée  pour donner des cours comme vacataire dans ma fac. Une fois que j’ai terminé de faire cours, je retrouve souvent un collègue doctorant (qui n’est plus doctorant aujourd’hui) qui vient lui aussi de s’inscrire en thèse et de terminer de faire cours.

On se voit, on se regarde, on se dit « salut, bien passé ton TD? » On se moque des étudiants inscrits dans notre cours. Les étudiants inscrits dans notre cours passent à côté de nous. On les ignore. On rigole.

Puis, on parle de notre thèse. Et là, un jour, il me dit « toi tu travailles avec l’ennemi, les gros capitalistes ». Je souris et lui dis « oui mais les losers des capitalistes ».  Il sourit pas et me dit « c’est pareil. c’est la même classe ». J’ai envie de lui répondre …

… Je souris, sors mon téléphone, regarde l’heure et dis « je dois y aller ».

breƒ. je fais une thèse de sociologie sur les faillites d’entreprises.

Pour citer cet article : "#1 : l’avocate du diable" par Virginie BLUM. Publié sur _contre-Entreprendre|, le 20/02/2014. Lien : http://centreprendre.hypotheses.org/1662.